Scribouillage

Scribouillage – 25-01-08

 

Approche-toi de l’air du temps !

Tant à fouiller dedans tes poches,

Te dépouiller des propos moches,

Chatouille à le rendre impotent !

 

Débrouille-toi pour que ses cloches !

Brouillent le son propre au tourment,

Proche à bredouiller des serments

Aux vins douillets de la bamboche.

 

Et si parfois l’instant t’amoche,

Poche tes yeux tout en riant,

Niant le feu d’un cœur bouillant

C’est qu’en andouille tu t’accroches !

 

Et quitte à souiller ton cinoche,

Brocher l’échine à tes printemps,

Fouille l’envie au lit tentant !

Touille-la sans louper le coche !

 

Pouilles d’un bidon d’éléphant,

Quand tu prendras de la brioche :

Pioche un rire de mioche

Ricochant sur bouille d’enfant.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s