Hippocrène

Hippocrène – 01-02-08

 

Hippocrène – 01-02-08

 

Des draps frais, pour l’union, que nos eaux béniront,

En niant le lit doux d’un dénie de rivage,

Sous baldaquin sucré les postures iront

Défier la pesanteur sur nos contrées sauvages.

 

Rocking-chair, pour l’enfer de nos aines soumises

Aux aléas de l’onde effrénée de l’action,

Quand glissent les entrées, les sorties peu précises

D’où basculent les fruits d’intimes effractions.

 

Un soleil, pour emplir les surfaces ébènes

De nos peaux emmêlées par leur moiteur limpide,

La chambre rubescente accouche l’érogène,

S’engorgeant d’alchimies au macumba des fluides.

 

Un fourneau, pour la faim de lèvres impatientes

.S’imbibant sous le feu d’ensorcelants câlins,

Nues sous le tablier diffusent l’aguardiente

Dans l’air soûl de l’envie, bout le mets opalin.

 

Un salon, un divan, un tapis ou l’armoire

En lieu de perdition pour atteindre l’extase,

Titille un littoral que lèche la mémoire :

Lascivement bercée… Tu chevauches Pégase.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Hippocrène

  1. ange dit :

     
    RrrOooOOooOOoOOoOOooOooOooOOooOooOoOOooOoOOOoOOoohh!!!
     
    fait chaud là nan!? LOOOOOOOOOOOOL
     
    et beh tu t\’es noyer dans la fontaine ???
     
    fait gaffe de ne pas faire une over-dose quand même!!!
     
    faut en laisser un peu aux autres hein!!!
     
    aller… tchin tchin à ton inspiration!!!
     
     
    Kiss 😉
     
     
     
     
     
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s