L’eau de sirène

L’eau de sirène – 11-06-08

 

Dans tes yeux plongent les baleines

À submerger les océans

L’aria coule dans tes veines

 

Et j’entends pleurer le néant

Assis au bord de l’interstice

Éclairé d’un rêve béant

 

Mon pouvoir est nu de justice

Je veux juste un rire d’enfant

Aux joues de mon inspiratrice

 

Ce lieu sis au carmin galant

Quand sur la pommette ravie

Le désir puise son couchant

 

À choyer le bleu de la vie

Au cœur noir de l’outre-prunelle

S’ébrouent les relents de l’envie

 

Quand l’écho d’effusions charnelles

– Que le son du corps enracine –

Aspire sa sève éternelle

 

Je viens vers ta chaleur divine

Pour sécher l’air de mon évent,

Chanté par ta voix cristalline.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’eau de sirène

  1. isabelle dit :

    ça va devenir banal de vous dire que c\’est beau ; Vous ètes plus que doué, ce mot parait désuet !merci d\’avoir lu mon long billet sur le PAE … tant mieux pour vous si l\’Enfant vous conduit, car c\’est lui qui chez vous écrit ces merveilleuses poésies …  il est très précieux  !amitié

  2. pascal dit :

    Je crois au contraire que c’est très gentil de prendre le temps de me le dire. C’est aussi encourageant car le regard de l’autre est la seule manière d’affaiblir un doute omniprésent…
    Merci pour tout cela
    pascal

  3. Balein dit :

    Une envie de lire la tendresse, de déposer quelques fleurs sur votre pallier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s