Les champs de rimes

 

Les champs de rimes – 03-07/08

 

J’ai traversé des champs de rimes

Pour ne jamais trouver Tes yeux

Dont la prunelle rarissime

Cueille le divin mélodieux.

 

Quitte à jamais gagner les cimes

Muni de desseins audacieux

J’ai traversé des champs de rimes.

Plus drues qu’un horizon pluvieux

Mes larmes se savaient infimes

Pour ne jamais trouver Tes yeux…

Sur les genoux d’un rêve intime

Celui de caresser les cieux

J’ai traversé des champs de rimes.

La beauté pour unique Dieu

Je me suis réveillé infirme**

Pour ne jamais trouver Tes yeux.

Je me voyais grand millésime !

Si aujourd’hui je me sens vieux ;

J’ai traversé des champs de rimes

Pour ne jamais trouver Tes yeux.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s