L’hôtel de la peau

L’hôtel de la peau – 11/07/08

 

À siroter l’envie au brûlant de l’absence

Le tendre en escalade, en ce mielleux mi-Nous,

Je m’abreuve au brasier de la réminiscence,

L’amnésie en ivresse et le cœur à genoux.

 

Danse, un roulis frivole en mon interne espace,

Une lave ondulante alimente mon corps,

Je m’allume à la source où s’immerge l’audace,

La passion sous pression prête à sourdre un accord.

 

Mes pensées enfiévrées par tes lèvres rosées

Ont détourné l’instant d’un barbare armistice,

La seconde amoncelle une pluie composée

De sueur malléable à l’union subreptice.

 

Mon âme libertine ouvre un feu de mémoire

À la page bénie des grains apprivoisés,

Le témoin de l’humeur passe du mat, au moire,

Puis lancine en vainqueur nos murmures voisés.

 

J’aime un défunt vécu qui alimente en rêves,

Les minutes sans toi, pour attendre demain,

Où nos êtres radieux gorgés de tendres sèves,

À l’hôtel de la peau, s’échangeront leurs mains.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’hôtel de la peau

  1. Unknown dit :

    "J\’aime un défunt vécu qui alimente en rêves" : très beau vers
    Ah ces poèmes où je sens l\’inachevé d\’une histoire quelque part où les souvenirs se revivent à l\’infini !
     
    Comme ton poème est récent, me semble-t-il, et que tu aimes qu\’on formule les défauts aperçus, entraperçus même :o)
    Juste te dire de faire attention aux rimes masculines et féminines ainsi qu\’à toujours faire accorder le singulier ou le pluriel aux rimes identiques dans une strophe.
     
    A bientôt et mes amitiés
     

  2. pascal dit :

    Mais heureusement , la belle histoire continue :-)))))))
     
    Oui, oui ! Et je t’en remercie, j’ai récupéré deux strophes 🙂 C’était facile pour « apprivoisée » puisqu’il y avait une faute dû à « peau » que j’avais changé en « grain »… Mais j’avoue qu’à l’alternance féminine/masculine j’y préfère courte/longue… Et que le « e » n’étant plus prononcé, parfois, je ne cherche pas à être absolument « en règle »… Davantage à l’hémistiche d’ailleurs.
    Merci
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s