Hivernage – Ou pas !

Hivernage – Ou pas !

 

« Je ne pars pas ! » dit l’hirondelle

« Je suis trop lasse du voyage ! »

~

Gris sous le joug de mon vieil âge,

Demeurerai-je au giron d’elle ?

 

« Le temps est doux sous ma charpente

Pourquoi traverser l’atlantique !

Retrouver les taudis d’Afrique,

Le manque d’eau et sa tourmente ? »

 

– Dans ma maison vit un auteur

Je suis sa seule fanatique

D’une inspiration lunatique

Il m’emporte en cocagne hauteur –

 

« Laissons aller nos hirondeaux !

Rejoindre la grande escadrille

Contentons-nous qu’un soleil brille

Dans nos yeux en éclats nodaux »

 

Vingt grammes de peaux et de plumes,

Deux cœurs fidèles au ramage,

L’amour en unique grimage

Et c’est ainsi que nous nous plûmes.

 

Je t’aime tant ma dame oiselle

Sans toi l’alizé me fait peur

La solitude a l’effet pleur

Je garderai ta courtoise aile…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Hivernage – Ou pas !

  1. Hélène dit :

    Merci pour ce poème, vu que je suis ta seule fanatique, je me l\’adresse à moi toute seule, même si il a été écrit pour ta bien-aimée …
    Quelle chance elle a cette dame oiselle …
    Et comme hier j\’avais écrit un espèce de poème sur " partir", je vais suivre ton conseil et rester chez moi sauf que je n\’ai pas de beau
    dam oiseau …
    Allez j\’ai le net, ça me tiendra compagnie …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s