Ta peau sur ma vie

Ta peau sur ma vie – 13/11/08

 

Dans ta robe de ‘soi’ s’est embrasé mon rêve

Pour ce cocon d’envie où s’habille la nuit

La lave de ton corps immisce enfin sa sève

À l’éveil du foyer qui dans son âtre luit.

 

Clair, à l’abri d’un ‘toi’, le jour d’aimer se lève

Entre tes jambes d’or, ainsi le noir s’enfuit,

Cueille l’ambré d’aurore où ta perle révèle

Le maître d’insomnie, à ton effluve induit.

 

Vois le feu de nos yeux plus vaillant qu’un phallus!

Crois au tempo vivant d’éternels stimulus!

Quand nos chairs en tandem imitent la pavie.

 

Dans l’Eden en transit de l’indicible atteint

Je sens cette harmonie en moirée au matin ;

Les draps chauds à mon cœur de ta peau sur ma vie.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s