Tout ce qui brille…

Tout ce qui brille… – le 01-01-09

 

Engendrés d’un Eden où le son batifole,

Butinant l’harmonie omise par un pair,

Ils se croient rois du temps pour gouverner l’épair ;

Un royaume éternel contre une camisole.

 

Sur le dos d’un nuage emporté par Éole

Ils chantent un bleu-nuit apprivoisant le pers

Ou brament un safran lorsque l’aurore appert,

Pour peindre des instants que musique auréole.

 

Pris aux pièges narquois des cadences glottiques

D’une gamme fidèle aux attentes otiques,

Ils rêvent d’engendrer des princes séduisants.

 

Sur les pas trop perdus de rythmes militaires

Et des sens incongrus en fuite des glossaires,

Quelques mots griffonnés se sentent vers luisants.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s