Sans début ni fin… 15/15

 

 

Alors que l’univers s’absorbe dans ses yeux

Des perles de bonheur se fondent sur son rêve,

Il caracole à l’Ouest prêt à franchir la grève

Embrasant l’air humain d’un sourire oublieux.

 

Un nuage candide aux flancs harmonieux

Habillé de son cœur, dans le ciel le soulève

Deux petits chérubins montrent la route brève ;

Ce méandre Éternel où choient ni lui, ni eux.

 

Radouber ma chronique aux mailles idéelles

Instaurer le pardon de mes humeurs rebelles

Sans jamais renier une once d’être moi.

 

Toi ! Qui connais le temps mu d’effleuré fantoche

Abjure-moi du jour dans un profond émoi !

Livre mon existence à l’aube qui s’approche !

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sans début ni fin… 15/15

  1. Rémy dit :

    Bonjour Pascal,Content de te revoir, et de te lire de nouveau ! Je vois aussi que nous avons changé tous deux l\’aspect de nos espaces perso respectifs…Un grand nettoyage de primtemps ? Peut être…Bonne journée

  2. pascal dit :

    Merci Rémy, ton assiduité est un cadeau.Tout change… Tout le temps ! :-)Bonne journée à l\’idem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s