Virage (2 / 15)

   

Des perles de bonheur se fondent sur son rêve.

Aux abords des chemins son sourire s’entend.

La pensée embellie aux couleurs du printemps

Quitte le sol poudreux, dans l’indigo s’élève.

 

« Je n’attendrais jamais que l’enfance s’achève !

Dans son lit de douleurs j’apprivoise le temps,

Lorsque courent mes doigts sur les touches du vent

La symphonie Aimer résonne un ciel de trêve »

 

« Je vivrais au pays où l’Autan me chatouille !

Là, le gris tourne au rose ainsi l’âme vadrouille

Et pallie aux odeurs qu’arbore le matin »

 

Vois ! Mon cœur tambourine aux rythmes qu’il prélève

Sur l’horizon teinté lorsqu’un couchant l’atteint

Il caracole à l’Ouest prêt à franchir la grève.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Virage (2 / 15)

  1. ange dit :

    RrrOOoOOOooOOoOOoohhh!! pascalou !les couleurs fusent par chez toi!!!! t\’es déjà en été !!!ton virage est sublime (ssimo tais toi !! loool)des mots aux échos aériens !!!j\’ai adoréééééééééééé!!! ma lecture !!!Kiss 😉

  2. pascal dit :

    Mon coeur ne quitte jamais l\’été !!!! Merci touaaaaaaaaaa !bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s