Anticipation (4 / 15)

Embrasant l’air humain d’un sourire oublieux.

Notre haleine maintient la passion torride

Sous le joug insistant d’une envie apatride

Perdue entre nos corps et l’Éther radieux.

 

Tangue le fruit des eaux au goût mystérieux

Dans ce délit d’instants l’horizon pour égide

Quand ta poupe engloutit mon amarre rigide

Au profit d’un exil au long cours copieux.

 

Les frissons avisés de pores en troupeaux

Perlent l’ultime appel en déluge des peaux

Quand de moites clameurs entonnent le délice.

 

Sur mon ventre s’étend le flux mélodieux

Au-dessus de ton front vole en rondeur complice

Un nuage candide aux flancs harmonieux.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s