Vertigineux* Mélange (Duo avec Sany…)

Vertigineux* Mélange (Duo avec Sany…)

 

Si lasse en ce silence où s’efface l’instant

Face au sol s’étirant vers l’horizon se ailant

La Lune s’effiloche et regagne le large

Migrant d’ombre en rondeur, clivage sur verge.

Laisse le sable en feu et le bleu sur la berge 

Se cristallisant de doux reflets qu’il émarge

 

De grâce en décadence un rythme se prélasse

S’enlace aux creux des reins nus qui chavirent et s’enchâssent  

Pour rêver l’insomnie aux confins des chaleurs 

Qui dérivent en suaves coulures fleurant les heures ! 

 

L’espace et l’impudence en dédicaces d’ombres 

De couleurs érectiles à l’envie qui obombre

Le famélique argent d’un liquoreux ruisseau
Perle qui s’endort, fine et claire, en soubresaut.

 

Si pâle en ce néant la peau d’un Nous s’étale

Valse d’accords au chant de l’aube prénuptiale

Puis l’indigo se pleut sur l’orangé gingembre

Vertige mélange qui se couche et cambre…

 

*

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s