« Vers l’uni son – Om » (Avec Zoé-Pivers)

Vivre gémeaux nés d’âme unique,
Dans cet heureux monde béni.
Par un chaos astro logique,
Le tout revit quand l’un finit…

Dans cet heureux monde béni,
Collés au feu d’aube commune.
Le tout revit quand l’un finit,
Serait-ce là, nature immune ?

Collés au feu d’aube commune,
Juste un visage de profil.
Serait-ce là, nature immune ?
L’avers d’aimer sert de faufil…

Juste un visage de profil,
En rêve au cœur de l’autre face…
L’avers d’aimer sert de faufil,
Aux théories que l’homme enlace…

En rêve au cœur de l’autre face,
Retrouver son double éternel.
Aux théories que l’homme enlace,
S’étend le temps d’M éternel…

Retrouver son double éternel,
Brillant comme un enfant cosmique.
S’étend le temps d’M éternel
Où revoir un ciel édénique…

Brillant comme un enfant cosmique,
Deux battements pour un seul cœur…
Où revoir un ciel édénique,
Quand l’unisson révèle au chœur ?

Deux battements pour un seul cœur,
Un chant du jour pour nuit magique ;
Quand l’unisson révèle au chœur,
Être gémeaux nés d’âme unique

Publicités
Cet article a été publié dans Duo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s