Ne pas te manquer…

Juste un rayon de plume ; un virage dans l’air
Sur un printemps nouveau d’inspiration lente.
Si pousse à l’écho pâle une heure transparente,
Il n’existe aucun son d’une horloge en hiver.

Juste un rêve en couleur dans l’arc-en-ciel de nuit
D’Aile, frôlant son parme à chatouiller l’encore
Pour l’autre vie en vers où le temps s’édulcore
Puis d’un élan discret lui offre un bel appui.

Juste un joli sourire, au mièvre de l’espoir
Pour tuer la routine aux pas d’insouciance
Sur rets de l’amour pur ; chevet de jouissance
Où l’immaculé jour remplacera mon noir.

Juste un relent de peine au goût de fer ancien
Qui dédicace en bouche un souvenir d’errance
Sec, au brûlant levant quand l’aurore en sa stance
Déclame au rêve à cru le plaisir d’être sien.

Dans la seconde ancrée aux syllabes du vent
Pour chanter mon chagrin aux cimes des grands chênes
Comme un gland j’évolue aux jougs d’amours prochaines
Pour l’Ève aux mets charnels… Juste rester vivant.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ne pas te manquer…

  1. zoé pivers dit :

    Mes yeux, mes oreilles, mon esprit… On est tous d’accord : Il est beau !
    🙂
    Bisou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s